skip to Main Content
Petit Guide Des Trains En Chine

Petit guide des trains en Chine

Voici quelques informations sur les trains en Chine basées sur notre expérience des dernières semaines. Les personnes lisant l’anglais et souhaitant approfondir le sujet peuvent se référer au site de seat61, source d’information très riche et complète pour tous voyageurs n’utilisant que des moyens de transport maritimes ou terrestres. Autant vous dire que ce site a été une de nos ressources clés dans la planification de ce voyage! Le site de China Highlights est également une ressource que nous avons beaucoup utilisée pour préparer nos trajets en train en Chine.

Catégories de train

Au cours de notre périple en Chine, nous avons testé plusieurs types de train. Il existe plusieurs types de train en Chine, et la lettre associée indique la vitesse maximale du train. Cette page de China Highlights – en anglais – explique cela très bien.

Globalement, les trains sont toujours assez confortables et sûrs. Mais de nouveau, nous avons toujours voyagé en seconde classe ou « soft sleeper » pour les trains de nuit, et n’avons donc jamais testé les « hard sleeper ». Les voyageurs solos que nous avons rencontrés semblaient apprécier les « hard sleeper », pour le prix et le fait d’être dans un espace ouvert, donc avec une plus grande probabilité de trouver des compagnons pour veiller sur leurs affaires lors de leurs déplacements. Les couchettes semblent par contre y être plus petites, principalement la troisième en haut sur laquelle il n’est pas toujours possible de s’assoir.

Les trains de nuit possèdent également un espace salle de bain, composé de quelques éviers, proche des toilettes. Des distributeurs d’eau chaude étaient également disponibles dans tous les trains que nous avons pris.

Les gares en Chine

Dans les gares il est assez facile de se repérer, toutes les gares en Chine nous ont semblé être configurées de la même manière : une entrée avec les comptoirs pour acheter / retirer ses billets, le passage de sécurité (contrôle des billets et des passeports puis scan des bagages), un hall d’attente (ressemblant à un hall d’attente d’aéroport à mon sens), un portique de sécurité avec contrôles de billets puis accès au train.

Attention par contre au moment de la réservation des trains de bien vérifier les noms des gares choisies. Arriver à Beijing Xi (West) n’est pas la même chose qu’arriver à Beijing Railway Station, ou encore Beijing South Station – ces 3 stations sont chacune à 30 minutes de transport en commun les unes des autres. Et les villes en Chine sont immenses : à Guangzhou, la gare Sud – celle où arrive notamment le train de Shanghai – est à 1 h de transport en commun de la gare de l’Est – celle qui vous permet de vous rendre à Hong Kong. Se tromper à cette étape peut vous faire arriver loin de votre logement, ou encore compromettre une connexion avec un autre train si celle-ci n’est pas dans la même gare.

Également, garder en tête qu’il y aura du monde dans la gare et dans le train, donc prévoir des délais raisonnables pour se rendre à la gare et passer les différents contrôles de sécurité pour arriver à temps à l’embarquement. Au moment d’embarquer dans le train, ne vous endormez pas non plus. Même si vous avez une place réservée, pensez que vous voulez avoir de la place pour vos bagages, et que souvent les autres voyageurs pourront être assez chargés ! Ne pas arriver le dernier dans le wagon est une bonne idée.

Gare de Xining

Réserver ses billets

Finalement, pour réserver nos trains, nous avons toujours utilisé le site de China Highlights, qui donnent accès à tous les horaires et permet de réserver en ligne. Les étapes sont très simples :

  • Consulter les horaires et choisir son billet
  • Confirmer et payer la réservation
  • China Highlights vous envoie un message pour confirmer réception et vous informer qu’il vous recontactera au moment de l’émission des billets (généralement 1 mois avant le départ)
  • Lorsque le billet est émis, China Highlights vous écrit pour vous confirmer l’achat du billet et vous transmet un numéro de confirmation pour retirer le billet au guichet d’une gare (vous pouvez également les faire livrer à votre hôtel mais cette solution n’était pas la plus simple pour nous).
  • Aller retirer les billets à la gare, idéalement avant le jour du départ ou au moins 1h30 avant le départ du train si le jour même afin d’éviter toutes mauvaises surprises s’il y a beaucoup de monde.

China Highlights – Interface du service d’achat de billet de train

À noter que pour les destinations nécessitant un visa ou un permis (comme pour notre trajet vers le Tibet ou encore celui pour le Vietnam), il vous faudra présenter ces documents lors de l’achat et/ou pour le retrait des billets. Ne faites pas la même erreur que nous qui sommes allés très innocemment retirer nos billets pour le Tibet sans avoir notre permis en version papier sur nous. Et bien entendu, votre passeport est toujours indispensable ici. Attention, il doit s’agir du même que celui utilisé pour effectuer la réservation, renouveler son passeport à cette étape-ci n’est pas une bonne idée non plus.

Nous avons rencontré d’autres voyageurs qui utilisaient Ctrip, qui semblent charger des frais de dossiers moindres que China Highlights pour les réservations. J’avoue que j’étais trop habituée à la plateforme de China Highlights pour vouloir changer à ce stade-ci, mais je préfère mentionner cette alternative qui pourrait intéresser d’autres voyageurs.

Manger dans les trains en Chine

Nous avons souvent mangé dans les voitures-restaurants, l’envie de manger des soupes déshydratées et de rester cloîtrés dans notre cabine lors de nos longs trajets ne nous plaisant pas particulièrement. Il y a souvent une personne qui passe pour vendre des plateaux-repas dans les trains de longue durée, mais nous n’avons jamais trouvé d’option végane ici.

Dans la voiture-restaurant, nous nous en sommes toujours bien sortis niveau prix et qualité. Le menu proposait rarement des mets véganes mais après quelques échanges avec le serveur, nous arrivions toujours à avoir un ou deux plats de légumes sautés accompagnés de riz. Il y a juste la soupe au bouillon de poulet que nous refusions toujours poliment (comme mentionné plus tôt, ce met est souvent considéré comme « no meat »). Nous avons toujours trouvé cela agréable de nous échapper quelques moments de notre cabine pour les repas. Il est arrivé par contre – dans des trajets moins populaires au niveau touristique – de sentir que la voiture-restaurant était principalement devenue un lieu de repos pour l’équipe – qui y jouait aux cartes, fumaient, discutaient ou même se rasaient ! Dans ce cas-ci, c’est vrai que l’on s’y attardait un peu moins longtemps mais nous avons néanmoins toujours été très bien servi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top