skip to Main Content
8 Jours Au Tibet

8 jours au Tibet

Après Pékin et Xi’an, le Tibet était notre prochaine destination. Il existe un train direct de Xi’an à Lhassa mais nous avons choisi de nous arrêter une nuit à Xining. Comme cette ville se situe à 2 300 m d’altitude, nous voulions y rester au moins 24h pour commencer à nous acclimater à l’altitude avant de rejoindre Lhassa (qui se situe à 3 600 m d’altitude, donc une hauteur rendant les visiteurs sensibles au mal de l’altitude). Nous voulions d’autant plus nous acclimater que nous avions déjà connu les effets de l’altitude en treckant sur Mauna Kea (volcan situé sur Big Island à Hawaii culminant à 4 200 m), et que notre itinéraire au Tibet incluait des déplacements ainsi qu’une nuit à plus de 5 000 m.

Le train de Xining à Lhassa

Le trajet pour se rendre à Lhassa est indiscutablement une portion clé du voyage. Nous avons pris le train Z-265 en partance de Xining en fin de journée, ce qui nous permettait de découvrir le plateau tibétain au lever du soleil et de profiter de la vue toute la journée jusqu’à arriver à Lhassa vers 17 h. Durant ce trajet, nous avons pu apercevoir de nombreux animaux, particulièrement des yaks, des ânes sauvages, des gazelles, ainsi que des faucons. Les paysages sont tout à fait fabuleux. Cela vaut la peine de prendre le temps de les voir pour quiconque aurait le temps d’ajouter ces 21h de trajet à son itinéraire.

Le train est censé être muni d’oxygène pour faciliter le confort de passager (le train montant jusqu’à 5 000 m d’altitude). Nous n’avons jamais entendu notre distributeur fonctionner et n’avons jamais pu le mettre en marche, mais n’avons pas non plus senti les effets de l’altitude. Peut-être que tout le wagon se faisait distribuer de l’oxygène ?

Lhassa

Chef-lieu de la région autonome du Tibet, Lhassa mérite amplement que l’on y passe plusieurs jours. D’abord parce que les premiers moments sont souvent vécus au ralenti, effet de l’altitude oblige. Ensuite parce qu’elle regorge de lieu à visiter et découvrir. Le palais du Potala – ancienne résidence des dalaï-lamas depuis le 5ème dalaï-lama – est une des visites phares de notre périple (et de nombreux autres touristes d’ailleurs, ce lieu accueillant environ 2 000 visiteurs par jour!), mais des sites tels que Bakhor Street (rue circulaire autour de Jokhang Temple, l’un des temples phares de Lhassa), le Drepung Monastery (plus grand monastère tibétain, ancienne résidence du dalaï-lama avant le palais du Potala) ou encore le Sera Monastery (dans lequel nous avons pu voir des moines débattre ensemble) sont autant de lieu clé à découvrir. Heureusement, nous étions accompagnés de Tsela (notre guide, de Explore Tibet), extrêmement compétent et très pédagogue qui a su nous transmettre de nombreuses connaissances sur le Tibet et particulièrement le bouddhisme tibétain.

Pour se reposer entre toutes ces visites, nous avons particulièrement apprécié prendre une pause à la Nunnery Tsangkung qui propose des plats chauds, du thé ou encore du milk tea (l’une des boissons traditionnelles du Tibet avec le butter tea). Ce lieu est également juste derrière la populaire Bakhor Street, suffisamment en retrait pour en faire une escale reposante.

Passage à Shigatse

Après ces quelques jours à Lhassa, nous prenons la route pour Shigatse. Sur la route, nous effectuons plusieurs arrêts offrant de fantastique point de vue, particulièrement sur le Yamdrock Lake (superbe lac d’eau turquoise surplombée par le Mont Nyenchen Khangsar). À Shigatse, nous visitons la stupa Kumbum (la plus grande au Tibet), superbe monument dont le style népalais se devine notamment par la présence des yeux de bouddhas sur sa devanture (élément jamais présent dans l’architecture tibétaine mais propre au style népalais).

Une nuit au pied de l’Everest

De Shigatse, nous reprenons la route vers la réserve naturelle du Qomolangma, réserve comprenant 5 de 14 plus hauts sommets du monde dont l’Everest. Cette réserve naturelle – avec le parc national de Sagarmatha au Népal – concourt à la protection de l’Everest. D’ailleurs, « Qomolangma » est le nom officiel de l’Everest en Chine, et signifie rien de moins que « Déesse de l’univers ». En fin d’après-midi, après avoir atteint les 5 000 m d’altitude, nous faisons un premier stop à l’un des points de vue vers l’Himalaya. À cette heure-ci, les montagnes sont complètement cachées par les nuages. C’est d’ailleurs ce pour quoi la chaîne himalayenne est réputée : être un rempart contre les nuages et la pluie pour le Tibet.

Chaîne de l’Himalaya cachée par les nuages

Nous poursuivons alors notre route vers la maison d’hôte du monastère de Rongbuk, qui se trouve encore à 5 100 m. La maison d’hôte n’est pas chauffée, mais nous avons eu droit à une double ration de couvertures. Qu’à cela ne tienne, la nuit sera difficile… À cette hauteur, il est difficile de dormir malgré la fatigue générée par l’altitude. Je réussis néanmoins à m’assoupir mais me réveille tout aussi rapidement sentant mon souffle se couper… Les nausées et le mal de tête – symptômes liés au mal de l’altitude – seront également de la partie, donc autant vous dire que la nuit était loin d’être confortable !

Malgré tout, vers 2h du matin, une envie pressante nous pousse à sortir des couvertures pour sortir aux toilettes (les bécosses étant à l’extérieur). La sortie en vaudra la peine car l’Everest est désormais totalement visible et exempt de tout nuage, et la lumière de la lune nous permet d’en profiter pleinement. Malgré notre inconfort dû à l’altitude, nous passerons une petite heure dehors à prendre des photos de nuit.

L’Everest de nuit

Nous aurons également la chance de voir l’Everest totalement dégagé le lendemain et de profiter de la vue de plein jour.

Voyager au Tibet

Bien que faisant partie de la Chine, voyager au Tibet requiert des démarches spécifiques. Tout voyageur doit obligatoirement faire affaire avec une agence de voyages. L’agence effectuera l’ensemble des démarches liées au voyage, que ce soit l’octroi des permis, la réservation des hébergements, etc. Nous avons fait affaire avec Explore Tibet et avions choisi l’itinéraire « Group tour 8 Days EBC Exploration ».

Notre guide Tsela était absolument excellent et notre groupe ne comptait que 4 personnes (je crois que leur maximum est de 8 par groupe, ce qui garantit d’avoir une expérience personnalisée). Niveau logistique, Explore Tibet s’est occupé de tout. Nous avions simplement pris en charge la réservation des billets de train pour lesquels Explore Tibet nous a aidé à choisir les horaires pour profiter au mieux de la vue.

Lecture sur le Tibet

Le Tibet est une destination qui suscite énormément de passion et de questionnement étant donné les questions politiques entourant la destination. Pour comprendre un peu mieux tout cela, j’ai feuilleté plusieurs ouvrages avant d’en trouver un qui m’a réellement plu de par sa rigueur et sa clarté. Le titre est évocateur : « Clichés tibétains » de Françoise Robin. Ici, l’auteure aborde plusieurs idées reçues sur le Tibet et les confronte avec des faits et des données tangibles. Des idées telles que « Le Tibet est un petit pays » ou encore « Le Tibet est demeuré isolé du monde jusqu’en 1959 » sont mises à mal. Un excellent ouvrage pour comprendre davantage la question du Tibet et se forger sa propre opinion.

« Clichés tibétains » – Françoise Robin

Notre séjour au Tibet touche à sa fin, Tsela nous raccompagne à la gare. Nous prenons le train Z166, soit un itinéraire direct* de Lhassa à Shanghai, en 48h. Deux jours de train ne seront pas de trop pour nous permettre de nous reposer de notre séjour ici. J’ai surtout hâte de revenir à une altitude plus basse pour récupérer mon souffle !
*À noter que le trajet est certes direct mais induit un changement de train à Xining, pour changer du train spécifique pour l’altitude à un train classique. Nous nous sommes fait surprendre par ce changement – comme nos autres compagnons d’ailleurs – ce qui nous aura valu un premier oubli de matériel dans le train (une prise multiple, rien de majeur mais c’est quand on perd ces objets de base qu’on réalise qu’ils sont bien pratiques).

 

Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top