skip to Main Content
Notre Départ Et Nos 6 Premiers Jours En Colombie-Britannique

Notre départ et nos 6 premiers jours en Colombie-Britannique

Nous sommes le 19 mai et nous prenons la route après 11 jours de préparatifs rapides. Nous nous étions fixés de démarrer notre traversée doucement, pour plusieurs raisons. Déjà parce que nous n’avons pas eu le loisir de beaucoup nous entraîner pour cela. Également, parce que la Colombie-Britannique est une province tout en relief, nous voulons éviter de nous épuiser ou de nous blesser. Mais surtout, les paysages de Colombie-Britannique sont absolument magnifiques ! On veut avoir le temps d’en profiter.

19 mai : Le départ

Jour 1 vélo (1 total) : Victoria à Mill Bay (42,35 km)
(Notre journal de vélo sera organisé ainsi : date / nombre de jours à vélo / nombre de jours totaux depuis notre départ / distance de la journée).
On se dirige vers la statue de Terry Fox et au point « Mile 0 » de Victoria pour notre départ. Après quelques mètres sur les routes de Victoria, un conducteur nous invite à prendre la Lochside Trail qui sort de la ville, beaucoup plus agréable ! La piste nous mène jusqu’au ferry de Brentwood. La piste est belle, verte, mais on est rapidement confronté au dénivelé de la Colombie-Britannique ! C’est une belle manière pour nous de prendre conscience du poids que nous transportons et de l’effort requis pour monter des collines. Après la traversée en ferry, on s’arrête à Mill Bay pour camper au Beehive RV Park and Campground.

20 mai : Premiers pas sur la Transcanadienne 

Jour 2 vélo (2 total) : Mill Bay à Nanaimo (68,19 km)
Ce matin, on décide de suivre l’A1 (l’autoroute Transcanadienne), en se disant que sur les grosses artères, les dénivelés devraient être plus raisonnables que sur les routes de campagne (comme celle d’hier). Sur l’A1, l’accotement est raisonnable bien que plein de graviers par endroits (pas idéal en descente…). Proche de Nanaimo, Google nous invite à prendre la piste Fielding Road pour éviter les échangeurs. Cela semble une bonne option mais dans la vraie vie : 1. il faut traverser l’autoroute 19 pour suivre cette piste (une deux fois trois voies, très peu achalandée heureusement) ; 2. la piste est plus adaptée à des vélos tout terrain qu’à des cyclotouristes. Le trajet au milieu des bois est tout de même superbe ! Ce soir, le camping où nous voulions aller est complet (c’est la Fête de la Reine cette fin de semaine), on finit dans un motel, première entorse à notre budget…

Fielding Road

21 mai : En route vers Vancouver 

Jour 3 vélo (3 total) : Nanaimo à Vancouver (36,41 km)
Direction le ferry pour Vancouver. Il est 11h15 à notre arrivée, le prochain ferry est à 13h15. À noter que l’espace pour les vélos est très petit considérant le nombre de cyclistes qui embarquent ! Arrivés à Horseshoe Bay, la vue sur les montagnes est sublime ! On roule sur la Marine Drive, belle route qui mène à Vancouver à travers les habitations / arbres de la côte. La route est en bon état, très prisée par les vélos de route et également riche en dénivelé ! On commence à y être habitués et la vue est un bon encouragement. On traverse le Lions Gate Bridge (la vue du haut des ponts est toujours superbe !). Vancouver est une ville très étendue et également tout en relief. Entre les montées et les arrêts pour regarder la carte, on arrive en fin de journée à notre airbnb.

Sur le Lions Gate Bridge

22 mai : Premier jour de repos 

Journée OFF de vélo (4 total) : Balade dans Vancouver
Journée repos, balade dans Vancouver et quelques derniers achats chez MEC (encore !).
Premier renvoi d’affaires vers Montréal (les collines des dernières 72 h nous ont encouragés à nous alléger) : envoi de 3,98 kg.

Vancouver

23 mai : Sortir des grandes villes 

Jour 4 vélo (5 total) : Vancouver à Mission (63,98 km)
Les sorties de ville sont toujours compliquées et longues ! Après avoir tenté de récupérer la 7A dans Vancouver, on finira par suivre une piste cyclable de la ville qui nous permettra d’en sortir et de rejoindre la 7. Attention par contre car la 7 et la 7B se joignent un peu avant le pont de la Pitt River. Il faut traverser l’échangeur pour rejoindre l’accotement et la route est très achalandée (je ne crois pas avoir vu d’indication pour une meilleure alternative pour les cyclistes). On campe à Mission (Sun Valley Trout Park).

24 mai : La rivière Fraser 

Jour 5 vélo (6 total) : Mission à Hope (91,37 km)
Sortie de Mission, on rejoint la 7 (une mini-section sans accotement est à prendre à la sortie de la ville pour rejoindre la 7, on parle de peut-être 100 m, ça se fait très bien). Le trafic se calme rapidement par la suite, la route devient une deux voies. On parcourt des champs et de petites maisons de campagne, très jolies. La journée nous offre rapidement un peu de relief : montée à 11%, ça réchauffe ! On comprend maintenant ce que représentent ces chiffres en vélo. La route se poursuit le long de la rivière Fraser, entre la rivière et les montagnes, la vue est superbe ! On rejoint l’A1 à l’approche d’Hope. Nuit au camping de Hope (Coquihalla campground, très cher et qualité du service discutable).

Le long de la 7

Aline sous un arbre à Hope

Après ces 6 premiers jours à vélo, notre routine s’installe doucement mais on sent qu’on a encore besoin d’affiner notre organisation. On va continuer d’apprendre au fil des kilomètres. En attendant, les paysages de la Colombie-Britannique récompensent parfaitement nos efforts !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top