skip to Main Content
Retrouvailles Québécoises

Retrouvailles québécoises

L’objectif de la semaine est clair : notre prochaine pause sera à la maison des parents de Benjamin, à Lasalle. Beaucoup de kilomètres devant nous, mais la route n’est pas compliquée : il « suffit » de longer le St Laurent.

20 Juillet : Quand la mécanique ne veut pas

Jour 54 à vélo (63 total) : Owen Sound à Collingwood (68,42 km)

On se prépare à repartir avec de nouvelles chaînes fraichement installées durant notre journée off hier. Mais mon vélo ne semble pas satisfait de ce changement. Dans les montées pour sortir de la ville, mon dérailleur change de vitesse tout seul… Arrêt au Canadian Tire. En premier, on pense que la nouvelle chaîne est trop longue. Mais même après le retrait d’un maillon, le souci est encore là. Finalement, cela faisait quelques jours que je sentais que mon dérailleur répondait moins bien, le changement de chaîne a juste fait ressortir le souci. Après quelques Tim Bits de réconfort et des vidéos tutoriels YouTube, Ben finit par régler le souci. C’est fou ce qu’on apprend vite quand on est mal pris ! Le vrai départ se fera vers 11h30.

On sort de la ville via la 26, heureusement peu achalandée car l’accotement est très petit. Après 25 km, on bifurque pour rejoindre la portion pavée de la Waterfront Trail (via la route 11 Line de Bayview). À Meaford, on rejoint la Georgian Trail, superbe chemin au milieu des arbres et très calme (non pavé mais d’assez bonne qualité pour du cyclotourisme). Nuit dans un motel de Collingwood ce soir, tous les campings sont complets, cette région est populaire.

Lunch sur la Georgian Trail

21 Juillet : Les (toujours mauvaises) routes d’Ontario

Jour 55 à vélo (64 total) : Collingwood à Gamebridge (116,20 km)

On repart de Collingwood sur la 22. Cette route est très achalandée et l’accotement très petit (c’est stressant…). On roule ensuite sur la 11, dont l’accotement n’est guère meilleur mais au moins il y a moins de trafic. Plus tard dans la journée, on devra rouler un peu sur la 12 pour se rendre à Gamebridge, celle-ci sera la route la moins sympa de la journée :  elle a subi des réparations et a été « patchée » par des lignes de bitume très mou… sur lesquelles nos pneus glissent ! On l’évitera autant que possible en prenant des petites routes de campagne. On arrivera fatigués et un peu stressés au Bed and Breakfast The Triple B. On discute avec nos hôtes, la 12 n’a pas bonne réputation pour eux non plus !

Sur une route de campagne

22 Juillet : Rouler sous la pluie 

Jour 56 à vélo (65 total) : Gamebridge à Orono (101,42 km)

On savait que la journée risquait d’être pluvieuse, elle le sera plus que moins. Dès notre départ à 9h30 du BandB, il pleut beaucoup ! On a étudié la route hier pour éviter autant que possible la 12.

Note aux lecteurs : Si vous vous demandez pourquoi ça a l’air toujours aussi compliqué d’éviter les grandes routes, c’est que les routes alternatives ne sont pas toujours en état pour du cyclotourisme, principalement parce qu’elles ne sont pas toujours pavées. Comme ce n’est pas indiqué sur Google Map, c’est toujours un peu la surprise.

Ce matin, on démarre sur de petites routes de campagne, sous la pluie, mais celles-ci sont de piètre qualité. Un conducteur s’arrête pour nous conseiller : il nous suggère de prendre la Simcoe Street puis de rejoindre la 2. Loin d’être idéal, cette recommandation nous permet toutefois d’avancer. Comme toujours l’accotement est (très) petit. Après Port Perry, on prendra de nouveau de petites routes pour se rendre à Orono. Cette portion de la journée sera plus agréable : peu de trafic, jolis paysages et le soleil qui vient nous tenir compagnie. On s’arrête vers 19h dans un motel (douteux ?) à Orono.

23 Juillet : Un charmant B&B

Jour 57 à vélo (66 total) : Orono à Brighton (82,16 km)

Ce matin, le vent est contre nous… pause déjeuner juste après 30 km pour aider le moral et peut-être laisser passer le vent ? On a bien fait, la suite de la journée est plus facile. On roule sur la Waterfront Trail qui longe la 2 puis nous fait passer à travers de jolies routes / quartiers sur le bord du lac Ontario. Ce soir, on reste dans un charmant Bed and Breakfast : Burken.

B&B Burken

24 Juillet : Longer le lac Ontario

Jour 58 à vélo (67 total) : Brighton à Millhaven (113,37km)

Quand on a du mal à partir d’un B&B, c’est qu’on s’y sent vraiment bien. Ce sera le cas chez Burken. Départ vers 10h après un bon petit-déjeuner et de belles conversations. Les propriétaires des lieux – Burke et Ken – sont des amateurs de voitures de collection, ils connaissent donc bien les petites routes du coin ! Sur leurs conseils (et comme le pont sur la 64 est fermé), on repart sur la 2 avant de bifurquer sur des petites routes recommandées par nos hôtes. Au pont de Carrying Place, on suit la 33. Google nous recommande la Millenium Trail, mais elle est décriée par de nombreux cyclistes, et à raison. On l’aperçoit à plusieurs reprises et celle-ci est faite de gravier, pas recommandé pour des cyclotouristes.

On poursuit notre route sur la 33, qui fait partie de la Waterfront Trail. Vers 14h, pause déjeuner à GOOD Place, à Wellington (qui a plusieurs choix végétaliens). On hésite encore entre s’arrêter à Picton ou rouler jusqu’à Millhaven. Mais Picton semble très touristique, ce qui se ressent dans les prix / disponibilités des logements. On accélère pour avoir le traversier de 17 h à Glenora pour aller jusqu’à Millhaven. Traversée de 12 min, gratuite.

Sur le traversier

Une fois de l’autre côté, tout est beaucoup plus calme. Le paysage est davantage industriel, mais la route longe le lac Ontario ce qui donne un peu de charme au trajet. En fin de journée, on apercevra un harfang des neiges le long de l’eau. Vers 19h, on s’arrête au Bed and Breakfast Jubilee Bed and Breakfast on the cliff.

Harfang des neiges

25 Juillet : Essayer de rouler sous la pluie

Jour 59 à vélo (68 total) : Millhaven à Kingston (23,45 km)

On se réveille, il pleut déjà beaucoup ! On hésite à partir, on attend un peu. Finalement, on se lance lors d’une accalmie vers 11h. Mais la pluie reprend rapidement et bat son plein ! Le trajet est amusant sur la 33 et le long du lac (qui serait sûrement encore plus beau sans les nuages ni la pluie), on avance tant bien que mal. Arrivée à Kingston, on prend une pause au chaud dans un Tim Hortons. On ne roulera pas plus aujourd’hui : la pluie est très intense, le manque de visibilité n’est pas sécuritaire. Ça tombe bien, mon vélo a besoin de mécanique : mon frein arrière ne répond plus et mon pneu arrière se dégonfle ! La suite de la journée sera de la mécanique de vélo, de nouveau.

Mécanique de motel

26 Juillet : Traverser les Mille-Îles

Jour 60 à vélo (69 total) : Kingston à Johnstown (116,96 km)

On repart sur la 2, bel accotement bien que mince par moments. Pause à Gananoque, petit village très mignon, avant de rejoindre la Waterfront Trail qui devient (enfin) une vraie piste cyclable ! On entre désormais dans le parc national des Mille-Îles. Depuis notre départ de Kingston, nous longeons le St Laurent ! Fait intéressant : nous pouvons voir les États-Unis de l’autre côté de la rive. On croise plusieurs cyclistes le long de la route, le lieu est prisé pour des rides de quelques jours.

Le soir, on s’arrête au Johnstown Motel, lieu qui regroupe nos éléments préférés dans un motel : des propriétaires adorables, un micro-onde (pour le pop-corn), une décoration « vintage » (sans commentaire), des salles de bain toujours très propres (mais vieillottes) et une très belle enseigne.

Enseigne du Johnstown Motel

 27 Juillet : De l’eau de part et d’autre : le canal Cornwall

Jour 61 à vélo (70 total) : Johnstown à Glengarry (114,76 km)

On repart sur la 2 puis on rejoint la Waterfront Trail. Le trajet est intéressant : la Waterfront Trail nous amène au Upper Canada Village. On monte en haut de la butte du lieu historique national de la Bataille de la Ferme Crysler (guerre de 1812) pour profiter de la vue sur le St Laurent !

Parc commémoratif de la Bataille de la Ferme Crysler

Plage le long du fleuve

Le canal Cornwall

On reprend la route, sur la 2, puis on prend la route à travers Long Sault Parkway : très jolie portion de route. Plus tard, la route le long du canal Cornwall est également très belle : le canal à gauche, le St Laurent à notre droite, sûrement la portion la plus jolie de la journée ! On poursuit jusqu’à un camping du parc St Laurent : Glengarry Campground (grand camping, dont les sites le long du St Laurent semblent très prisés). C’est notre dernière nuit en tente avant de rejoindre Montréal demain.

 28 Juillet : Escale à Lasalle

Jour 62 à vélo (71 total) : Glengarry à Lasalle (94,08 km)

Faux départ tardif ce matin : le pneu arrière de Ben est à plat. Changement express de chambre à air, puis c’est un départ vers 11h30. Pause déjeuner à 13 h : on est de retour au Québec. On peut désormais rouler sur la bien-aimée Route verte ! La route longe la 401 mais dans la forêt, c’est très agréable. Pour se rendre à Lasalle (notre destination), Google nous fait passer par Vaudreuil, mais via un chemin de graviers qui nous fera vivre de petites aventures pendant quelques minutes. La suite du trajet sera plus relax: on traverse Dorval en longeant le fleuve, puis on arrive à Lachine via le Parc des Rapides. On arrivera vers 18h chez les parents de Ben. Bien que nous ne les ayons pas vu depuis plus d’un an, on a l’impression d’arriver d’une balade de fin de semaine chez eux, c’est sûrement l’effet vélo 🙂

À l’Ouest de l’Île de Montréal

29 et 30 Juillet : Temps en famille

Jour OFF à Lasalle (72 et 73 total) 

On prend deux jours de repos ici, avant tout pour passer du temps en famille et planifier la suite. Poursuivre, mais jusqu’où ? Aller jusqu’à Saint-Jean de Terre-Neuve (St John’s) ou Halifax? Beaucoup de questionnement. Une chose était claire par contre : nous ne passerons pas par chez nous. Le moment où nous reviendrons à la maison, ce sera l’arrivée finale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top